Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'as tes Tongs ?

World famous as "Got your flip flop ?" Quebecoise famous as " T'as-tu tes gougounes ?"

Publié le par MariTo et Bastien
Publié dans : #indonesie, #lombok
Les gilis de la tortue

En ce qui concerne la plongée, nous améliorons notre technique tous les jours. Le premier jour, on a trouvé que louer masques et tubas c'était trop cher. A la fin de cette journée, on a négocié des lunettes de piscine. Un grand pas ! Sur gili Meno, on s'est décidé à louer juste des tubas ou snorkels, (avec cette chanson en tête) ce qui est bien mais n'empêche pas le corail de vous taillader les pieds. Donc aujourd'hui Marie portait des tongs maintenues à la spartiate par du scotch infirmier pour pouvoir avancer sur le corail sans glisser et sans s'offrir ces magnifiques blessures boursouflées qui ornent nos mollets.

Après deux jours sans que la moindre tortue pointât son nez, voilà ce que Marie pensait : « Les tortues ne sont qu'une survivance d'un âge révolu, à peine plus sympathiques qu'un ptérodactyle et munie d'un bec acéré ! Les gens qui s'extasient parce qu'ils en ont vu une nager près d'eux sont ridicules. Pour le moment, dans leur grande sagesse, elles nous évitent ; c'est dire si cela a du bon de vivre si longtemps. De toute façon, l'ombre dans l'eau de ma mèche de cheveux me terrifie, alors une bête de cette taille... » Oui, ce commentaire sent l'aigreur à plein nez. Mais après avoir écrit ceci, il se trouve que j'ai vu 4 tortues nageant paisiblement dans l'eau profonde, là où je n'osais pas trop m'aventurer. Mouais, me suis-je dit. Et puis ce matin, pendant le bain qui sert de douche avant le petit déj, j'en ai vu deux, dont une qui prenait son petit déjeuner et que j'ai suivi un bon moment. Je n'avais pas l'air de la déranger, elle broutait ses algues consciencieusement, levant parfois ses yeux mi-clos vers moi et alors je me suis souvenue des propos du Sage Sébastien la veille : « Elles peuvent atteindre 200 ans. Lorsqu'on est nés, certaines très vieilles tortues vivaient déjà à l'époque de la révolution française. Mieux encore, certaines des tortues que nous voyons là on vécu la révolution industrielle, l'arrivée des produits chimiques, de la pêche à la dynamite... » Bastien the wise... J'ai alors réalisé que j'étais là acceptée par une très vieille lady à l'accompagner dans son breakfast. Elle s'approchait parfois très près de moi pour remonter à la surface et reprendre de l'air dans un soupir très aristocratique mais je n'ai pas osé la toucher. Avec son bec pincé et ses yeux fermés, c'était comme une vieille grand-mère d'une branche méconnue de la famille qui vous invite pour le thé : on reste poli et on se comporte décemment. Bien sûr, en dehors des tortues, il y a aussi la frénétique activité des centaines de poissons multicolores qui embrassent le corail à pleine bouche en faisant frétiller leurs nageoires poussin, bleu électriques ou profondément noires. Les bancs de petits poissons, les gros tranquilles, les élégants qui ont l'air de faire admirer leur beauté, les solitaires, les tout fins, les tout ronds dans et univers de coraux aux formes et aux couleurs extraordinaires et... les méduses ! On s'extasie sur la ponte des tortues, mais que pensez-vous des bébés méduses tout mignons qui déferlent par centaines, par milliers pour vous piqueter le corps de leurs adorables tentacules transparentes, avec leur joli bonnet rond qui se gonfle et se propulse, translucide et comme décoré par un enfant qui leur aurait à tous dessiné un petit point avec un très vieux feutre orange à la couleur un peu foncée.. ?

Après la soirée gastronomique, Bastien a offert un concert privé avec la guitare que lui avait dégotée Epeng pendant que le petit frère de ce dernier nous offrait une magnifique « fire danse » sous la lune pleine. On ne sait pas ce qu'en ont pensé les plus âgés qui regardaient la télévision juste derrière...

Des animaux : quelques araignées qui se sont assurées de ne pas manquer leur proie. Des vaches aussi délicates que des biches gambadent sur l'île. Et puis des chats, partout des chats... Oh TchouneTchoune, où es-tu ???

Les gilis de la tortue
Les gilis de la tortue
Les gilis de la tortue

Et puis, le cinquième jour, on est partis...

Pour finir une devinette : D'après vous, les français dont on nous parle sont-ils ...

1. Albert Camus ?

2. Samir Nasri ?

3. Gilles Deleuze et Michel Foucault ?

4. Gérard Depardieu ?

5. Karim Benzéma ?

6. Louis de Funès ?

7. Zinédine Zidane ?

Commenter cet article

cath 10/08/2012 00:09

Plus le voyage progresse plus on est embarqué avec vous et plus le dépaysement opère ...
Un immense merci pour ce partage et pour votre générosité. On vous sent heureux et on aime vos élans . Vive le voyage et l’énergie fabuleuse qu'il génère . On vous aime si fort !

Name 06/08/2012 13:26

quel animal a peur qu'on lui fasse du tort ?
pourquoi les araignées sont si bavardes ? suite au prochain N°
c'est un magnifique voyage par procuration que vous nous offrez . Soyez heureux . bises. MADRE



Foufa 05/08/2012 16:39

Vous vous êtes fait de jolies nouvelles copines!
Sinon je dirais la réponse 3.
Biz

Hébergé par Overblog