Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'as tes Tongs ?

World famous as "Got your flip flop ?" Quebecoise famous as " T'as-tu tes gougounes ?"

Publié le par MariTo et Bastien
Publié dans : #laos
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez

Bon c'est vrai que sur le chemin de l'ancienne capitale royale Laotienne, on a appris à prier. Six heures de trajet prévues entre Vang Vieng et ici : on s'apprête à bouquiner et dormir avachis dans les fauteuils ultra confortables des mini-bus (n'y voyez là rien d'ironique). Mais les cahots de la route font sauter les lignes de nos romans et nos pauvres têtes aussi. Heureusement, un couple de Coréens qui travaillent au Laos font pression sur le chauffeur pour qu'on prenne la nouvelle « autoroute » qui doit raccourcir le trajet de 2 heures au moins. Le chauffeur se laisse convaincre moyennant un petit pourboire... Tous les passagers exultent dans la Hyundai, mais ça déchante vite aussi : la route est en construction et nous grimpons la montagne vers les nuages sur une route plutôt gravillonneuse. Puis nous traversons un chantier à flanc de colline et le vide semble juste sous nos roues si on se hasarde à regarder par la fenêtre. Ce n'est pas l'appel du vide qui aura raison de nous mais une glaise si collante qu'on peut à peine y marcher, laissant nos tongs collées à chaque pas... les roues patinent et chacun à part soi, on compte finalement le temps perdu dans l'opération puisqu'il va falloir faire demi-tour. C'est sans compter sur la fierté et l'obstination coréenne : il nous a englués dans la boue ? Il va nous en sortir : profitant d'une pause pipi du chauffeur, il lui pique sa place et à grand renfort de rugissements de moteur, il a sorti la voiture de là. Au final, on a quand même mis 6 heures et on n'a pas dormi mais c'était rigolo : on a poussé la voiture, on a sauvé à plusieurs reprises nos tongs d'une noyade affreuse et on a assisté au triomphe de la volonté masculine qui ne se laisse pas abattre même par ses propres choix douteux. Face à une telle détermination, même les glissades dans la boue à la descente ne nous effrayaient plus !

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez

Luang Prabang (LPB) est d'emblée la ville charmante que l'on s'attendait à trouver : des bâtiments bien entretenus, des jardins luxuriants, une riante rivière et très peu de circulation. Sur les conseils d'autres voyageurs, on descend à la Mojo Guesthouse, pas la meilleur marché ni la plus charmante des auberges, mais le soir ça joue blues et jazz et c'est un argument décisif. On y restera aussi parce que M.Nouï, le propriétaire est un hôte adorable et que Bastien aura sa place à la basse tous les soirs. Sans compter les rencontres d'autres musiciens (Alexander, Adam et l'incroyable Dimitri, bassiste de trash metal et fan de George Benson) qui partagent leurs créations : vous pourrez en jugr par vous-mêmes quand on aura compris comment insérer des vidéos...

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez

Contrairement à Vang Vieng, Luang Prabang n'est pas envahie par des hordes d'Australiens en débardeur. Il faut savoir que cette ville est réputée pour ses nombreux temples et les centaines de moines que l'on voit vivre dans les monastères ou que l'on voit à l'aube en file indienne avec leur panier chercher les aumônes, essentiellement du riz que les habitants (et les touristes) leur donnent respectueusement. L'air rafraîchissant de la montagne,les bras de rivière qui traversent cette petite ville, les moines de tous âges que l'on croise partout : l'ambiance est à la sérénité et à la méditation. Ce que nous n'avons pas vraiment découvert tout de suite...

Le premier soir, beaucoup de musique et d'alcool : Bastien a fêté un pré-anniversaire comme il se doit ! Le jour suivant au ralenti on a quand même pu voir combien la ville était belle, nichée au creux des montagnes, au bord de la Nam Song.

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez

Ce même jour étant le vrai anniversaire, on a remis ça : musique, bowling (par un concours de circonstances malheureux on a dû se ridiculiser comme des vrais américains) avant de finir dans une auberge de backpackers. On aurait pu croiser les moines en revenant, mais la rencontre n'aurait pas été fort digne. Autant dire que le deuxième jour ne nous a pas trouvés plus spirituels que le premier malgré un réel aspect aérien, des envolées même dans la manière dont Bastien envoie les boules dans la rigole de la piste...

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez

Mais quand on a enfin pris le temps de découvrir la ville, quelle beauté ! Les façades des temples dorées ou incrustées de mosaïques colorées, les vieilles villas coloniales au charme d'un autre temps, le palais royal, les scènes de la vie quotidienne des moines et des apprentis, tout nous a enchantés ! Et pour nous récompenser, nous avons même pu assister à un spectacle de danse traditionnelle dans un Vat, inspiré des scènes du Ramayana. Une promenade dans la campagne environnante a achevé de nous charmer : le parc où les Laotiens passent le dimanche comporte un enclos pour des ours rescapés d'une vie en cage ainsi que les plus belles cascades de notre voyage.

On n'en repart pas plus saints, peut-être mais avec quelques préceptes de philosophie chinoise glanés çà et là et la prière de Saint-François dans notre besace : toute cette beauté aura eu raison de nos âmes de débauchés.

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)
Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)
Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)

Un Bouddha par jour (ou presque, je ne les ai pas trouvés !)

La vie secrète des moines : après les offrandes du matin, ils jouent au yoyo, s'adonnent à la maçonnerie, font des essayages de toges...La vie secrète des moines : après les offrandes du matin, ils jouent au yoyo, s'adonnent à la maçonnerie, font des essayages de toges...
La vie secrète des moines : après les offrandes du matin, ils jouent au yoyo, s'adonnent à la maçonnerie, font des essayages de toges...La vie secrète des moines : après les offrandes du matin, ils jouent au yoyo, s'adonnent à la maçonnerie, font des essayages de toges...

La vie secrète des moines : après les offrandes du matin, ils jouent au yoyo, s'adonnent à la maçonnerie, font des essayages de toges...

Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Luang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nezLuang Prabang, la ville de la spiritualité... poil au nez
Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !
Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !
Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !

Malgré les apparences, improbable couleur de l'eau et splendeur harmonieuse de l'ensemble, c'est une vraie cascade du milieu de la jungle !

Commenter cet article

Nous 24/11/2012 13:41

Merci à vous les amigos de continuer à penser à nous ! Nous, je peux vous dire qu'on pense beaucoup beaucoup à vous aussi ...

Clém 21/11/2012 18:33

Encore un grand merci pour les paysages magnifiques, les rencontres, les sourires, les aventures que vous nous faites partager. Ce n'est que du bonheur!!!
Gros bisous à vous et vivement la suite de vos aventures...

JC 21/11/2012 10:24

bravo encore pour les commentaires et les photos garde beaucoup de zenitude pour le retour car tu en aura bien besoin et moi je les puises en vous suivant lors de ce jolie periple

Foufa 20/11/2012 18:28

A la la je me régale à chaque fois!
Que d'aventures racontés avec une telle poésie, on en a plein les yeux en plus avec vos photos!
Bizette les amis et Souksaan van kheud pour Bastien ( vive les traductions sur le net...)

Hébergé par Overblog