Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

T'as tes Tongs ?

World famous as "Got your flip flop ?" Quebecoise famous as " T'as-tu tes gougounes ?"

Publié le par MariTo et Bastien
Publié dans : #nepal
On a retrouvé Amour !!

Tout nous aurait semblé délicieusement accueillant après Janakpur, même les 13 heures de bus cahoteux juste derrière la mamynette qui vomit par la fenêtre, mais là, retrouver Amour (remember...) c'était inespéré! Qu'on est bien à Katmandou, au milieu des Népalais pleins de sourires. Il nous reste alors deux jours dans la capitale avant de changer d'année en compagnie Laëtitia et Thomas, leurs amis et quelques uns de ces festifs Népalais qu'on va avoir décidément du mal à quitter...

On a retrouvé Amour !!

Le 30, direction Bhaktapur. Cette ville à dizaine de kilomètres de Katmandou est une ancienne place royale qui a été vraiment bien conservée. La circulation dans le centre ville est presque interdite (ce qui est un soulagement au pays du klaxon) et nous y déambulons entre les maisons de briques aux fenêtres sculptées qui surplombent la rue et les cours abritant temples richement décorés et fontaines.

On a retrouvé Amour !!

De place en place nous découvrons l'ancien palais, les pagodes aux escaliers monumentaux ornés de couples de statues de lions, d'éléphants, de griffons et de lutteurs à l'air débonnaire, les artisans potiers et leurs fourneaux, ou encore des plans d'eau gardés par des Nagas. Après avoir refusé toutes les propositions des guides pour nous faire découvrir la ville, nous finirons tout de même la visite en compagnie d'un jeune garçon qui voulait « pratiquer son anglais »... Le prix à payer était l'achat d'un dictionnaire anglais – népalais doté d'illustrations en couleurs à la fin (la page des moyens de locomotion, surtout les avions a eu un réel succès). S'il peut le garder ce serait chouette …

On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!

On décide de dire adieu à l'année écoulée à Pashupatinath, sur la bordure orientale de la ville. Pashupati, l'une des manifestations de Shiva a toujours été le dieu tutélaire des souverains Népalais. Là se trouve un temple hindou et une rivière sacrée, l'équivalent du Gange pour les Népalais, dans laquelle on disperse les cendres des morts après les crémations pour leur permettre d'atteindre leur vie future.

On a retrouvé Amour !!

On aura traversé une bonne partie de la ville pour s'y rendre, sortant enfin des enfilades de boutiques pour touristes de Thamel pour déboucher dans des quartiers périphériques où seuls les amoncellements de briques et de gravats marquent la différence entre la route et le trottoir, ce dernier étant bien sûr constitué de la partie ensevelie sous les pierres. On suppose que ces gravats seront bien un jour utiles aux maisons semi-construites ou effondrées qui bordent le chemin. D'ailleurs les ouvriers œuvrent tout le long de la route et les écoliers en uniformes impeccables savent les contourner et nous ouvrent la voie.

On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!

Le site de Pashupatinath s'annonce par des dizaines de chiromanciens installés dans des boutiques ou sur les trottoirs et quelques Sadhûs, les fameux ascètes dont certains semblent très occupés à prendre des poses d'odalisques et à réclamer des photos.

On a retrouvé Amour !!

Nous n'avons pas accès à une rive du fleuve : celle du temple réservé aux hindous et des cérémonies de crémation. A droite, les crémations sans cérémonie, sans famille même semble-t-il, sur 6 ou 7 bûchers qui bordent le fleuve dans une épaisse fumée. A gauche, du côté du temple, un corps emmailloté dans des linges enduits de poudre colorée attend la fin de la crémation précédente, les ultimes rituels avant de pousser les cendres dans le fleuve : le fils aîné en sari blanc parsème les restes du bûcher de fleurs orange et de poudre puis il envoie ces fleurs et la cendre autour dans le fleuve et va se laver les mains et la tête avec le reste de la famille. Après seulement, la deuxième famille va s'occuper de la toilette du mort. Les spectateurs silencieux s'amassent sur le pont et sur la rive opposée. Le calme n'est déchiré que par les disputes des gros singes qui vivent là ou leurs cavalcades sur les toits de tôle. C'est la famille, ou quelques membres du moins, qui effectue tous les gestes du cérémonial, la toilette, le transport du corps et la mise à feu du bûcher, ce qui est très émouvant et infiniment plus cru que nos cérémonies de crémation. Mais peut-être encore plus cruel est le spectacle des 4 ou 5 garçons les pieds dans le fleuve qui draguent les fonds entre le corps et le bûcher à la recherche des effets précieux qui auraient pu tomber dans la boue.

On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!

Plus haut sur la colline, on compte des dizaines de temples dédiés à Shiva, chacun gardé par une statue de vache qui attend son maître et toujours les singes qui dorment, s'épouillent et effraient les promeneurs en volant leur nourriture.

On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!

ATTENTION, TRANSITION ABRUPTE : Le soir, retour aux plaisirs de la vie, on s'est régalé au restaurant coréen savourant le thé de bienvenue que l'on a agrémenté de rhum... Dès 23 heures, une foule de Népalais dansaient dans les rues derrière quelques musiciens en chantant Hare Krishna et Hare Rama. On aura eu ce soir des démonstrations de danses décomplexées et très enthousiastes... ce qui est hautement communicatif ! Belles et traditionnelles effusions et embrassades à minuit. Et on a pensé qu'à ce moment là, vous deviez être en train de déguster foie gras et champagne... en nous en laissant un peu pour le retour hein parce que c'est pas sur les plages de Thaïlande qu'on va trouver ça !

On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!
On a retrouvé Amour !!On a retrouvé Amour !!

Commenter cet article

Kitte 03/01/2013 16:34

On préfère oublier Janakpur ...
Tellement bien raconté que tout colle à la peau ..
vive Katmandou ! Vive les retrouvailles avec les amis et les couleurs de la fête !
Vite un autre article ! bises et bises

Hébergé par Overblog